Catégorie : Poésie

Jeux floraux, XX

Une écume électrique a imposé ses flashs À la profondeur du ciel, couleur d’océan. Par deux fois, ses nuées implacables Ont martelé la torpeur de la nuit estivale Du silence de la plus absolue des menaces. Personne n’y a porté attention Personne n’a...

Jeux floraux, XIX

Boussif a regardé le soleilSon reflet sur la Garonne,Son œuvre sur le mondeAvec le sourire désarmantDe quelqu’un qui dormira dehors. Nous avions commencé à parlerQuand la nuit tenait encore :Le ciel s’éclaircissait déjàEt les soiffards en les...

Jeux floraux, XVIII

Je les ai épuisésJusqu’à la cordeMes pauvres amis… La nuit était déjà agonisanteQue je charriais encoreMes irrépressibles motsEntre leurs mursPar-dessus leur fatiguePar delà l’épuisementDe leur hospitalité.Ils ne me poussent pas au-dehors,Je suis...

Jeux floraux, XVII

(長歌) RéminiscencesÀ l’écume incertaine ; La bière d’hierParfumée d’hibiscus, La pluie d’orageÉmissaire céleste Étreignant les ruesÉteignant l’après-midi Et l’exemplaireDe ce roman japonais (Tristesse et beauté)Reposant sur la table. J’ouvre le...

Jeux floraux, XVI

Encore une fois emportéPar le tourbillon de l’insomnie,Je défie le petit matinEt la lueur bleue qu’il projette. Sa tempérance trancheAvec la vigueur du jourDont les emportementsAnnoncent déjà la saisonOù règne Canis Major ;Elle consent un reposà...

Jeux floraux, XV

Le palier où se trouve mon appartement est au quatrième étage, le dernier avant les combles, le toit, le ciel… Pour s’y rendre, il faut gravir l’escalier au colimaçon ample, à la pente douce, aux marches presque larges et monter, monter, monter...

Jeux floraux, XIV

J’ai ouvert en grand mes fenêtres Pour mieux accueillir l’orage, Sa puissance, sa démesure, Dans le cœur de mon logis. Son humeur distante a à peine tonné dans la cour ; Seule sa fraîcheur réconfortante m’a frappé, Seuls ses échos fébriles se sont...