Jeux floraux, XVI

Pablo Picasso, "La baie de Cannes", 1958

Encore une fois emporté
Par le tourbillon de l’insomnie,
Je défie le petit matin
Et la lueur bleue qu’il projette.

Sa tempérance tranche
Avec la vigueur du jour
Dont les emportements
Annoncent déjà la saison
Où règne Canis Major ;
Elle consent un repos
à l’esprit,
Lui permet de vaquer
allégé
Sur son calme flot
bleu…
bleu, bleu, bleu…

Bleu comme le ciel de ce jour premier
Où se mêlèrent clémence et liberté
Et dont la radiance dégorgeait
À en atténuer les murs estivaux
De cette cité de soleil et de pigments
Qui secouait son hibernation gauche
Dans ses portes encore mi-closes.

Bleu comme les eaux de la Ganguise
Succédant au rouge des coquelicots
Proliférant dans les champs embrasés
Du Languedoc et du Lauragais.

Bleu comme la profondeur des nuits champêtres
Aspirant toutes les variations du crépuscule
Pour les rendre en milliers d’étoiles constellées
Qui vacillent dans l’écho des chants entremêlés
Des pattes des criquets, des gorges des crapauds.

Bleu comme l’atmosphère à Montbel
Et ses secrets petits îlots boisés,
Ses criques empoussiérées gavées de soleil
Où les Pyrénées azurées de distance,
Éternelles montagnes protectrices,
Deviennent, par la grâce du bleu,
Un grand réservoir chromatique
Où s’abreuvent le lac et le ciel.

Bleu qui unit dans l’œil
La Terre,
l’Eau
et l’Air
Au point d’ouvrir un panorama
Quand il perce la forêt de résineux
Et de changer son sentier boueux
En une espace de contemplation
Sur trois des éléments fondamentaux.

Bleu ce tourbillon, bleu cet éveil,
Bleus ces instants d’illumination,
Bleus comme l’immortalité de cette heure
Où les couleurs brillent différemment,
Où, en embrassant en une farandole
La mort et la vie, le jour et la nuit,
Les lueurs suspendent le temps
Et restituent aux souvenirs
L’inviolabilité du présent.

Si une régénérescence est à attendre
De la saison qui s’élève
Sa bannière sera l’azur et la lumière
De la Grèce éternelle
Et son incarnation : un littoral ensoleillé
D’or, de blanc et de bleu.

Fin Mai 2020

Partager
Rédigé par
Cédric Vallet
Voir tous ses articles
Laisser un comentaire

Rédigé par Cédric Vallet