Étiquette : Autoédition

Jeux floraux, XV

Le palier où se trouve mon appartement est au quatrième étage, le dernier avant les combles, le toit, le ciel… Pour s’y rendre, il faut gravir l’escalier au colimaçon ample, à la pente douce, aux marches presque larges et monter, monter, monter...

Jeux floraux, XIV

J’ai ouvert en grand mes fenêtres Pour mieux accueillir l’orage, Sa puissance, sa démesure, Dans le cœur de mon logis. Son humeur distante a à peine tonné dans la cour ; Seule sa fraîcheur réconfortante m’a frappé, Seuls ses échos fébriles se sont...

Jeux floraux, XIII

Depuis que ma porte s’est refermée Je n’ai d’autre fenêtre sur le monde Que le simulacre d’ouverture des écrans Et la cour intérieure résolument close Qui me maintient enfermé contre elle. Je réside dans l’ombre. Bien qu’occupant le dernier étage De...

Jeux floraux, XII

Ils empilent leurs livres En palais jaunis, craquelants, Respectant tant bien que mal Un classement alphabétique Et des rangements thématiques. Ils se déplacent de marché en marché, De place en place, de saison en saison, Éventrant avant même le...

Jeux floraux, XI

Passant entre les grilles de fumée blanche que tisse le vol des avions, le soleil s’entoure d’un halo jaune qui tombe dans le loin de l’horizon. La rive gauche habite le contre-jour Auquel l’Occident est soumis à cette heure. Toutes ses...

Jeux floraux, X

Le soleil levant mêle sa chaleur aux formes circulaires du drap, teint par nouage, qui filtre ses rayons en une atmosphère orangée sur le mur blanc, vierge, de la chambre. Ensommeillé, assommé de couleurs et de grâce, je me rendors. Peindre un...

Jeux floraux, IX

Il y’a une clarté. Elle déchire le ciel D’un bleu subtil Jusque sur les berges Désolées, emmurées Dans le noir de la boue Que la Garonne laissa En levant sa crue, En retournant à son lit. Il y’a une pureté. Elle se répand dans l’air Comme une nuée...

Restons en contact :

Newsletter

Ne ratez rien de nos actualités en vous inscrivant à notre lettre d'information.