Étiquette : Toulouse

Jeux floraux, XIX

Boussif a regardé le soleilSon reflet sur la Garonne,Son œuvre sur le mondeAvec le sourire désarmantDe quelqu’un qui dormira dehors. Nous avions commencé à parlerQuand la nuit tenait encore :Le ciel s’éclaircissait déjàEt les soiffards en les...

Jeux floraux, XVIII

Je les ai épuisésJusqu’à la cordeMes pauvres amis… La nuit était déjà agonisanteQue je charriais encoreMes irrépressibles motsEntre leurs mursPar-dessus leur fatiguePar delà l’épuisementDe leur hospitalité.Ils ne me poussent pas au-dehors,Je suis...

Jeux floraux, XI

Passant entre les grilles de fumée blanche que tisse le vol des avions, le soleil s’entoure d’un halo jaune qui tombe dans le loin de l’horizon. La rive gauche habite le contre-jour Auquel l’Occident est soumis à cette heure. Toutes ses...

Jeux floraux, VIII

Ombre et lumière s’affrontent sur mon être. — Un clair-obscur. Plaça de Sant Pèire L’après-midi est froid Mais la volonté du soleil Suffit à tresser l’illusion Qu’une radieuse douceur Embrasse la ville. Je lis, je marche ; Le long de la Garonne, Je...

Jeux floraux, VII

À Esquirol, Suspendues dans l’air, Flottent des bulles De lumière. Comme des gouttes de pluie stellaire, Elles ondulent, rayonnent de leur halo Chavirant la nuit et exhumant ce matin Entre le bitume et la cime des arbres. Le ciel est encore plein de...

Jeux floraux, VI

Ce soir, le Capitole exulte, la Daurade dodeline, Saint-Pierre fourmille et toute la ville paraît tituber. Toulouse est ivre, il marche par deux, bras dessus bras dessous, les épaules liguées pour ne pas trébucher. Toulouse est ivre, il beugle sans...

Jeux floraux, V

La lumière des nuits du solstice S’est muée en jour, en chaleur. L’après-midi n’a pas une densité estivale Mais les parcs, mais les quais du fleuve, Ouvrent grand leur bras aux passants Encore empêtrés d’hiver et de pluie. Couples et familles...